Kokeshis messagères

Ces kokeshis de papier transmettront les meilleurs vœux ou de petits mots d’une manière originale et colorée.

Les kokeshis sont de petites poupées japonaises en bois. Au Japon, elles sont très populaires et on les offre comme jouets ou objets décoratifs. Elles sont aussi considérées comme porte-bonheur.

Elles existent depuis le XVIIème siècle dans la région de Tohuku. Fabriquées en cerisier, orme du Japon ou châtaignier, elles ont la forme d’une quille, sans bras ni jambe. Chaque Kokeshi est ou était unique.

Évidemment, elles ont évolué au fil du temps et s’il existe toujours des poupées réalisées dans la pure tradition japonaise, les règles se sont assouplies et aujourd’hui, chacun peut les réaliser à sa façon.

J’ai pensé que pour souhaiter mes vœux à de petits enfants, ces petites poupées seraient bien amusantes… avec un petit mot glissé sous le obi (ceinture du kimono).

Matériels: papier de couleur 100gr, une paire de ciseaux, de la colle, de la peinture noire et rose.

C’est le temps des voeux…

Comment conjuguer vœux, couture et scrapbooking ? ?

Quelques idées pour que vos vœux ne se limitent pas à acheter une carte vite fait et à se débarrasser du problème avant la fin du mois.

Le plaisir de découvrir de beaux papiers, de recycler les emballages des cadeaux souvent magnifiques et malheureusement éphémères, le souhait de personnaliser les cartes et d’envoyer un peu de méditerranée à vos amis du nord de la France et voilà des vœux en forme de sachet de lavande ou de marque page…

Matériels: Napperons en papier, tampons, papiers divers, masking tape, stylo noir et blanc, attaches parisiennes.

Et pour les sachets de lavande: lavande, étamine,papier transferts et fil couleur crème.

 

Anti Buzz 2013/02

Après une petite pause pour les fêtes, les Anti Buzz reprennent.

Les jours rallongent, mais avant de retrouver le printemps et sa merveilleuse luminosité, je vous poste quelques photos des pamplemoussiers et mandariniers du jardin. Les photos ont été prises par une belle journée d’hiver méditerranéen.

Un grand merci à Charles, notre photographe préféré.